Choisir une cheminée en fonction de ses besoins

25/02/2020 - conseil

Vous hésitez entre plusieurs types de cheminées ? Nous revenons sur les différentes possibilités d'appareils et de combustibles disponibles sur le marché et vous listons pour vous leurs spécificités et points forts. 

1. L’insert de cheminée
2. Le foyer fermé (bois)
3. Le foyer ouvert (bois)
4. Le foyer et poêle à gaz
5. Le poêle à bois (bûches de bois)
6. Le poêle à bois (granulés ou pellets)
7. Le poêle hybride à bois (granulés et pellets)
8. La cheminée à éthanol

Cheminée ambiance

L’insert de cheminée   

Principe de fonctionnement : L’insert se classe dans la catégorie des cheminées à foyer fermé. Il s’agit d’un "caisson" en fonte (très bonne inertie) ou en acier (montée en température rapide) équipé d’une porte vitrée que l’on encastre dans l’âtre existant.

Énergies compatibles : Bûches de bois, granulés de bois

Avantages : La conception de l’insert permet d’obtenir des rendements très intéressants (jusqu’à 80 % pour un insert à bûches, jusqu’à 90 % pour un insert à granulés). L’installation d’un insert de cheminée à la place d’un foyer ouvert multiplie le rendement par 5.

L’avis Cheminées Poujoulat : L’insert de cheminée permet de rénover un foyer ouvert existant et de le transformer en un moyen de chauffage beaucoup plus efficace pour l’habitat et à un coût abordable si les dimensions et la configuration le permettent.
 

Le foyer fermé (bois)  

Principe de fonctionnement : À la différence de l’insert de cheminée, le foyer fermé est monté directement sur place, soit en brique réfractaire soit en fonte. Comme pour l’insert, la porte vitrée permet de concentrer la chaleur à l’intérieur du foyer et de diffuser une chaleur rayonnante. Dans le cas d’un foyer fermé bois, la porte s'ouvre pour permettre le chargement du combustible à l'intérieur.

Énergies compatibles : Bûches de bois, bûches de bois densifiées

Avantages : Un rendement jusqu’à 85 %, 5 fois supérieur aux cheminées traditionnelles. Le foyer fermé offre enfin de nombreuses possibilités d’habillage pour une intégration parfaite dans l'intérieur. 

L’avis Cheminées Poujoulat : Monté sur place, le foyer fermé est apprécié pour son côté sur-mesure et offre une excellente puissance de chauffe. Ajoutons également qu’il est compatible avec le système de AIRWOOD Confort+ qui permet de récupérer et de distribuer la chaleur bois dans l’ensemble de l’habitat.
 

Le foyer ouvert (bois)  

Principe de fonctionnement : C’est la cheminée traditionnelle. Maçonné ou construit en pierre, le foyer ouvert n’est pas doté de paroi vitrée, contrairement au foyer fermé.

Énergies compatibles : Bûches de bois, bûches de bois densifiées

Avantages : Le charme du crépitement de la flamme et de l’agréable odeur du feu de bois dans la cheminée.

Inconvénients : L'énorme déperdition de chaleur lors de la combustion en foyer ouvert, ce qui génère un rendement est très faible (rarement au-dessus de 15 %). Voilà pourquoi le foyer ouvert n’est pas considéré comme un moyen de chauffage pour la maison, mais plutôt comme un chauffage d’appoint. Au mieux.

De plus, le foyer ouvert rejette davantage de polluants dans l’atmosphère puisque la combustion du bois dans ce type d'équipement est incomplète (à l'inverse d'un appareil fermé). C’est pour cette raison qu’il est déconseillé -voire interdit- dans certaines régions pendant certaines périodes.

L’avis Cheminées Poujoulat : Le foyer ouvert est avant tout décoratif et sert plutôt à créer une atmosphère conviviale. Niveau performance, le foyer ouvert offre un rendement très faible compris entre 10 et 15 %. Lorsque cela est possible, il est conseillé de le transformer en insert. Le rendement énergétique sera multiplié par au moins 5 par rapport au foyer ouvert.
 

Le foyer et poêle à gaz  

Principe de fonctionnement : Les poêles à gaz, les foyers à gaz et les cheminées à gaz sont alimentés par une arrivée de gaz prévue à cet effet. Leur mode de fonctionnement est identique, reste donc à choisir l'emplacement de l'appareil, la taille, la puissance et le design de votre modèle. 

Énergie compatible : Gaz 

Avantages : Le gaz est une énergie très confortable à utiliser car l’alimentation est reliée au réseau de gaz naturel. Il n’y a donc pas besoin de stocker de combustible. Rapide à allumer, sa combustion procure une chaleur immédiate.

L’avis Cheminées Poujoulat : Très propre, le foyer gaz demande très peu d’entretien. Il s’allume et s’éteint instantanément et se contrôle à l’aide d’une télécommande, d’une application sur smartphone ou sur tablette.

D’un point de vue design, le foyer gaz permet de créer des installations spectaculaires comme de longs foyers panoramiques ou des foyers vitrés des 4 côtés par exemple. Côté décor, il est possible d'imiter les bûches de bois avec les bûches en céramique, mais les galets offrent aussi de nombreuses possibilités de personnalisation (taille, coloris...).
 

Le poêle à bois (bûches de bois)  

Principe de fonctionnement : Le poêle à bûches est un appareil indépendant de chauffage que l’on installe la plupart du temps dans la pièce de vie principale de l’habitat. Il se recharge manuellement avec des bûches de bois sèches (20 % de taux d’humidité maximum), fendues, propres et calibrées à la taille de la chambre de combustion (de 25 à 50 cm).

Énergies compatibles : Bûches de bois, bûches de bois densifiées

Avantages : Les poêles à bois actuels offrent d’excellents rendements énergétiques (jusqu’à 85 %), le label Flamme verte permettant au consommateur de distinguer les plus performants d’entre eux (privilégier les appareils de classes 6 et 7).

Le bois est un combustible économique, écologique et confortable qui peut être utilisé en chauffage d’appoint ou en chauffage principal.

Inconvénients : Même si l’autonomie d’un appareil atteint aisément plusieurs heures, le chargement du bois se fait à la main.

Le poêle à bois requiert un minimum d’entretien (nettoyage des cendres, lavage de la porte-vitrée…), mais cet entretien peut être minimisé par l’utilisation à puissance optimale d’un bois haute qualité. Cette combustion va permettre de réduire l’encrassement de l’installation.

L’avis Cheminées Poujoulat : Économique, plus performant, plus confortable mais aussi plus design, le poêle à bois a le vent en poupe et prend une place de plus en plus importante dans les intérieurs.

Sans oublier que le poêle à bûches est compatible avec les systèmes de récupération et de distribution d’air chaud AIRWOOD Confort+ et AIRWOOD Sunwood.

Le poêle à granulés ou poêle à pellets  

Principe de fonctionnement : Le foyer du poêle à granulés est alimenté automatiquement depuis un réservoir à granulés incorporé dans l’appareil grâce à une vis sans fin. Le poêle à granulés offre une belle autonomie (de 12h à 72h selon la taille du réservoir).

Énergie compatible : Granulés de bois

Avantages : Son rendement peut atteindre 95 % ! De plus, le poêle à granulés est programmable et permet un contrôle précis de la température.

Inconvénients : La flamme du poêle à granulés n’est pas la flamme généreuse du poêle à bois traditionnel, voilà peut-être son seul défaut…

L’avis Cheminées Poujoulat : S’équiper d’un poêle à granulés, c’est faire le choix de la simplicité d’utilisation et de l’efficacité énergétique grâce à un combustible haute performance.

Les trois systèmes AIRWOOD Confort+, AIRWOOD Alliance et AIRWOOD Sunwood peuvent fonctionner avec un poêle à granulés (selon configuration de l’habitat).
 

Le poêle hybride (bûches de bois et pellets)  

Principe de fonctionnement : Le poêle hybride ou poêle mixte combine les avantages des deux appareils à bûches et à granulés de bois. Libre à vous d’utilisateur l’appareil en mode bûche ou granulé, selon vos besoins, selon vos envies.

Énergies compatibles : Bûches de bois, bûches de bois densifiées, granulés de bois

Avantages : Vous n’avez plus à choisir en bûches et granulés, puisque vous avez les deux. Avec le bois bûche traditionnel, c’est la flambée conviviale, tandis que le mode granulés de bois apporte le confort de l’automatisation.

Inconvénients : Le poêle hybride est un peu plus cher à l’achat que ses homologues mais peut, comme ses homologues, donner droit à des aides financières.

L’avis Cheminées Poujoulat : Pouvoir alterner entre deux combustibles bois pour un chauffage sur-mesure, c’est idéal.
 

La cheminée à éthanol  

Principe de fonctionnement : Ce type de cheminée brûle de l’éthanol, un carburant incolore contenu dans le réservoir de l’appareil. Facile à installer, la cheminée à éthanol ne nécessite pas de conduit d’évacuation puisque la combustion de l’éthanol rejette directement dans l’air et sans filtration de la vapeur d'eau et une faible quantité de CO2 dans l’air.

Énergies compatibles : Éthanol, bioéthanol

Avantages : Pas de poussière, pas de cendre ni de suie, pas d’entretien particulier, pas de corvée de bois, on peut la placer où l’on veut, sur un mur, au sol, sur un support… Elle est facilement mobile.

Inconvénients : Un pouvoir calorifique très faible voire nul et un coût de carburant élevé (jusqu’à 6 fois plus élevé que le bois). Ses rejets de vapeur d’eau et de CO2 nécessitent une aération très régulière de la pièce pour éviter tout risque sanitaire.

L’avis Cheminées Poujoulat : La cheminée à l’éthanol a une fonction purement décorative, on ne la classe donc pas dans la catégorie des appareils de chauffage. Pour combiner flamme et chaleur avec un entretien minimum, orientez-vous davantage vers un appareil à gaz.