Comment choisir un poêle à bois ?

19/11/2019 - conseil

Facile à utiliser et très performant sur le plan énergétique, le poêle à bois est un appareil de chauffage qui séduit chaque année de plus en plus de ménages. En fonction de l’habitation (distribution des pièces, superficie, isolation…) et selon les besoins, le poêle à bois peut être utilisé en chauffage d’appoint ou en chauffage principal. Économique, écologique et confortable, le poêle à bois présente énormément d'avantages. 

Ne pas confondre poêle à bois et poêle à granulés 

Avant tout, il est important de distinguer les poêles à bois des poêles à granulés.

Les premiers fonctionnent avec des bûches de bois (choisissez impérativement un bois de chauffage adapté et de qualité). Ils sont alimentés manuellement par des bûches de bois de 25 à 40 cm ou des bûches densifiées. Leur autonomie dépend de l’utilisation et des performances (toutes les deux ou trois heures en moyenne). Les poêles à bois assurent une ambiance inimitable et le plaisir d’une flambée chaleureuse avec des rendements variant entre 70 % et 85 %.

Les seconds, les poêles à granulés, fonctionnent avec des granulés de bois, ou pellets de bois. Ils sont alimentés automatiquement depuis un réservoir par une vis sans fin. Ils assurent une autonomie de deux jours en moyenne. Leur point fort ? Ils sont programmables, s’allument de manière automatique, et permettent de définir la température souhaitée. La flamme est moins généreuse que celle du poêle à bois, mais leur rendement est excellent.

Le poêle à bois devient design

Fini le poêle à bois en fonte, triste et imposant. Les fabricants font désormais appel à des designers pour concevoir des appareils aux lignes modernes et épurées qui s’adapteront parfaitement au style de votre maison. Des poêles suspendus, des poêles insérés à l'intérieur d'anciennes cheminées, des poêles à bois en fonte, en pierre ollaire, en acier, des poêles à bois en céramique, en faïence, etc., il existe de très nombreuses esthétiques, formes, tailles et variétés d’habillage. 

Dans certains intérieurs, les poêle à bois sont même devenus les pièces maîtresses de la décoration, celles autour desquelles s’articulent et s’aménagent le salon et la salle à manger. 

Avec Cheminées Poujoulat, vous pouvez même harmoniser la couleur de votre conduit de fumée à celle de votre poêle à bois ou de votre intérieur grâce à une large gamme d’habillages ventilés proposée (uniquement compatible avec les conduits de raccordement Cheminées Poujoulat).

Choisir la bonne puissance de poêle à bois 

Évidemment, le design n’est pas le seul critère de choix d’un poêle à bois. Il faut veiller à dimensionner l’appareil en fonction des besoins et de l’environnement. Un poêle surdimensionné, donc trop puissant, fonctionnera en sous-régime. Il risque de s’encrasser très rapidement et la température sera rapidement intenable. À l’inverse, un poêle à poêle sous-dimensionné sera suralimenté en combustible, ce qui risque d’user prématurément les pièces de l’appareil.

Comment estimer la puissance utile d’un poêle à bois ?

0,1 kWh pour 1 m² est le rapport moyen communément admis. Pour 50 m², il faudrait donc s’orienter vers un poêle à bois de 5kW (soit un pouvoir de chauffe de 5000 watts). Mais attention, ce rapport ne peut s’appliquer automatiquement à toutes les situations en raison des disparités entre les constructions, les surfaces, les besoins, etc.

Voici plusieurs indices qui vont permettre d’évaluer la puissance utile d’un appareil. D’abord l’environnement :

- l’année de construction de la maison (leur conception varie selon les époques),
- la qualité de l’isolation de l’habitat et les fenêtres,
- la région de résidence et l’orientation de l’habitat,
- le volume de la pièce où l’on va placer l’appareil,
- la distribution des pièces.

Puis l’utilisation du poêle à bois :

- La régularité d’utilisation,
- L’utilisation en chauffage d’appoint ou en chauffage principal,
- Le nombre de pièces à chauffer…

Des options pour le confort

Pour améliorer le confort d’utilisation, les fabricants innovent sans cesse et proposent des options à leurs appareils :

- le compartiment "four" permet de réchauffer ou de maintenir au chaud des plats,
- l’espace range-bûches permet de conserver son bois à portée de main,
- le système de vitre propre facilite l’entretien de l’appareil...

Malgré ces innovations bien pratiques, notez que comme pour un foyer fermé ou un insert de cheminée, le ramonage d’un poêle à bois reste obligatoire et doit être effectué par un professionnel une à deux fois par an.

Des conduits de cheminée adaptés au poêle à bois

Le poêle à bois, comme tous les appareils de chauffage fonctionnant au gaz ou au fioul, doit être raccordé à un conduit d'évacuation. Ce conduit permet d’évacuer la fumée de la combustion et assurer un bon tirage.

Cheminées Poujoulat vous propose des produits performants qui optimisent le rendement de votre poêle à bois et réduire vos consommations d’énergie.

Therminox 
Ce conduit de fumée polycombustible optimise le rendement de votre poêle à bois et réduit votre consommation d’énergie, il permet tous types de montages à l’intérieur comme à l’extérieur de votre maison.

Fumisterie acien 2mm 
Ce conduit de raccordement simple paroi vous apporte une solution complète pour le raccordement de votre poêle à bois, cette gamme s'harmonise avec votre intérieur grâce à sa large palette de finitions disponibles.

AIRWOOD Confort+ 
Ce nouveau système de distribution d'air chaud optimise le rendement de votre poêle à bois en permettant une récupération et une répartition homogène de la chaleur dans les différentes pièces de votre habitat.

Habillage ventilé 
Cette gamme vous permet d’habiller le conduit de raccordement de votre poêle à bois aux couleurs de votre intérieur et d'apporter une sécurité complémentaire à votre système de chauffage.

Le bois, énergie toujours plus performante et avantageuse 

Le chauffage au bois est le mode de chauffage le plus rentable. Comparé à d’autres énergies (énergies fossiles ou électrique notamment), le bois est parmi les moins chères et les plus stables.

Utilisé dans de bonnes conditions, il offre un excellent un rendement énergétique, ce qui signifie que l’énergie consommée lors de la combustion est efficacement restituée en chaleur. Plus la valeur est élevée, plus le rendement est bon, et moins vous consommez de bois pour vous chauffer. 

Quel bois de chauffage choisir pour son poêle à bois ?

Le bois utilisé doit être suffisamment sec pour assurer une combustion et une montée en température rapide (2 années de séchage minimum). Idéalement, le bois devra avoir un taux d’humidité inférieur à 20 %. 

Le poêle à bois peut également être alimenté par des bûches de bois densifié. Ces bûches sont prêtes à l’emploi et présentent un pouvoir calorifique supérieur à celui des bûches traditionnelles. Les poêles à bois ont beaucoup évolué en termes de technologies de combustion, ils émettent beaucoup moins de CO2 et leur fonctionnement nécessite une quantité de combustible moins importante. 

 

Autres articles

Plus d'articles